LES ABRUZZES

Terre qui s’étend entre les montagnes et la mer, la région des Abruzzes offre au visiteur qui choisit de la parcourir un très riche choix d’itinéraires : art, culture, artisanat, tradition gastronomique et viticole, œuvres d’art, monuments, églises romanes et châteaux, anciennes nécropoles et musées, ermites et bourgs fortifiés.

Parmi les exemples d’art les plus importants, mentionnons la Basilique Sainte-Marie de Collemaggio près de L’Aquila, le Musée Archéologique National de Chieti et le château de Rocca Calascio.

Les bourgs médiévaux

Les Abruzzes se targuent d’avoir les bourgs médiévaux les plus beaux d’Italie: parmi eux, rappelons Anversa degli Abruzzi, Carunchio, Guardiagrele, Introdacqua, Pacentro, Pettorano sul Gizio, Santo Stefano di Sessanio et Scanno. Il est impossible de résister à leur charme et de ne pas succomber au désir de parcourir les rues et ruelles de villages qui semblent appartenir à une autre époque.

Tradition gastronomique et viticole

Depuis toujours terre de grande tradition agricole et d’élevage, la région des Abruzzes offre une vaste gamme de parfums et de saveurs. Bois, fertiles pâturages et collines donnent des produits qui sont ensuite savamment transformés par la main de l’homme pour créer des boissons et des plats au goût unique, inoubliable.

Les vins des Abruzzes sont de plus en plus appréciés si bien qu’on les retrouve aussi sur les tables européennes et qu’il n’est pas rare de les voir remporter d’importantes récompenses. Parmi ces vins, citons le Trebbiano blanc et le Montepulciano rouge, produits dans les vallées de Pescara et Popoli et sur les collines de Teramo et Chieti. Toute la province des Abruzzes, avec son climat doux et ses douces collines adossées à la mer, offre les conditions idéales pour le développement de vignobles forts et sains qui permettent de produire des vins au goût unique, au parfum intense et d’une variété qui se marie parfaitement aux saveurs typiques de la cuisine locale et pas seulement.

Les plats principaux des Abruzzes sont à base de pâtes fraîches: parmi eux, une mention d’honneur méritent les “maccheroni alla chitarra” (macaronis à la guitare), petits rubans à section carrée qui prennent leur nom du métier en bois avec des fils en acier (la guitare) utilisé pour les couper et omniprésent dans les maisons de la région. Tout autant traditionnel est le “cardone”, une soupe au bouillon de viande à base de chardon, œuf et paupiettes de viande.

Et c’est justement la viande qui joue un rôle très important dans la gastronomie des Abruzzes.

Particulièrement répandus sont l’agneau et le castrat (mâle adulte châtré de mouton), cuits sur la braise ou au four: renommés et toujours fort appréciés sont les “arrosticini”, très fines brochettes de viande ovine cuites au feu de bois ou au charbon de bois, autrefois plat typique des bergers, aujourd’hui apprécié et savouré de la montagne jusqu’à la mer!

Sur la côte, un plat typique par excellence est le “brodetto”, une savoureuse soupe préparée avec fruits de mer, langoustines, seiches, merlu, rouget, rascasse, mulet, sole et émissole, assaisonnée à l’huile d’olive, tomate, ail et poivron.

Parmi les desserts traditionnels des Abruzzes, rappelons les typiques dragées de Sulmona, produites selon une ancienne tradition de 1700; le “parrozzo” (pain grossier), dessert typique de Pescara ainsi baptisé par Gabriele D’Annunzio au début du vingtième siècle, et les “mostaccioli“ d’Aquila (pâtes d'amandes enrobées de chocolat noir).

Les musées

Les plus importants musées des Abruzzes, qui recueillent œuvres médiévales, vestiges archéologiques, instruments de culture et du travail paysan, de même que des œuvres d’art moderne, se trouvent à Chieti (Musée archéologique National), Pescara (Maison Natale de Gabriele D'Annunzio; Musée Civique "Basilio Cascella"; Musée des Habitants des Abruzzes), Picciano (Musée des Traditions et Arts Paysans) et Sulmona (Musée Civique).